Phongsaly


Projet de développement pour une  sécurité alimentaire durable

Le projet s'est terminé en 2014 visait à aider les communautés rurales à améliorer leur sécurité alimentaire d'une manière durable. Les groupes cibles représentaient 10 177 personnes (4 866 femmes) de 39 villages souffrant d’insécurité alimentaire dans les hautes terres du district de Nhot Ou (Province de Phongsaly) appartenant aux groupes ethniques Yao, Kheu, Akha et Ho.

 

Ce projet long de 5 ans a apporté des changements significatifs au sein des communautés ciblées, du point de vue de leur développement mais aussi en termes d'amélioration des moyens de subsistance.

Tout d'abord, en termes de changement de comportement dans l'alimentation, les formations sur la méthode « LANN » qui associe techniques agricoles, choix de nutrition et gestion des ressources naturelles ont permis aux ménages et aux femmes en particulier, de renforcer leur stratégie de nutrition dans leur vie quotidienne. Environ 1700 participants (45,99 % de femmes) dans tous les 39 villages ont suivi ces formations LANN

Le rapport narratif final " Sustainable Food Security Devlopment project" est disponible dans nos archives

 


Adaptation au changement Climatique

 

En raison du délai pour obtenir le MOU (Memorandum of Understanding) avec le gouvernement lao, le projet n’a pu réellement débuter qu’à partir du mois d’octobre 2014. Pendant cette fin d’année, le travail a été centré sur la réalisation de l’étude préalable à la mise en œuvre des activités à savoir l’analyse de la vulnérabilité et de la capacité d’adaptation au changement climatique (CVCA) dans les secteurs géographiques concernées1.

La première étape a tout d’abord consisté à former les équipes de terrain, les partenaires locaux ainsi que les autorités sur la méthodologie CVCA. Par la suite les enquêtes menées sur le terrain auprès des paysans ont permis de dresser une cartographie des risques liés aux impacts du changement climatique au regard des pratiques agricoles des communautés. Parmi les risques prédominants relevés on note les glissements de terrain pendant les

périodes de fortes pluies ou encore des pluies tardives qui impactent la planification des cultures ou leurs récoltes.

A travers l’analyse de la vulnérabilité et de la capacité d’adaptation au changement climatique, le CCL a débuté, en collaboration avec les communautés et les partenaires locaux, la mise en place de plans de développement agricole villageois afin d’identifier les activités et actions à mettre en œuvre. Grâce à son expertise et son expérience préalable dans la province de Phongsaly, le CCL a identifié plusieurs activités qui auront pour objectif de renforcer la résilience des communautés au changement climatique tout en améliorant les stratégies de sécurité alimentaire durables tel qu’une planification foncière villageoise adaptée aux pratiques agricoles, un renforcement de l’agroforesterie afin de préserver la couverture forestière et développer des cultures de niche, un développement des pratiques d’agriculture de conservation, une meilleure gestion des ressources naturelles notamment des ressources halieutiques et des produits forestiers non ligneux.